Ile Oléron

Avec ses grands domaines forestiers que sont les forêts domaniales de Saint-Trojan, Domino, et des Saumonards, l’île accueille une bonne densité de sangliers et chevreuils. Si vous avez la possibilité d’y séjourner au mois de février, vous la verrez se parer de jaune car c’est l’époque du mimosa.
Pour les photographes, c’est aussi la période de remontée des oiseaux migrateurs. Eux aussi ont mis leurs habits de couleurs dans cette période prénuptiale. Les marais de la façade Est de l’ île sont propices pour rencontrer ces oiseaux migrateurs.
La réserve de Moëze Oléron qui englobe une partie de l’ Estrant a la particularité de protéger à la fois une partie de l’île, une partie du pertuis d’Antioche et une partie frange littorale continentale, ce qui permet à beaucoup d’espèces d’accéder au gîte et au couvert sans quitter la zone protégée.
La pointe de Manson, sur la commune de Saint-Trojan les Bains offre la possibilité de photographier le viaduc de l’île d’Oléron. En vous orientant vers le Sud-Ouest vous verrez la passe du pertuis de Maubusson. En vous orientant vers le Sud-Est, vous verrez le pont de la Seudre. Pour réaliser ces clichés, optez pour un objectif 100-300 mm.
Sur la pointe Nord, les seules falaises de l’île et le phare de Chassiron qui vous offrent une vue imprenable sur l’ île et sur le trait de côte, vous pourrez photographier à la fin du descendant, ou début du montant, des plissements rocheux qui se révèlent lorsque l’eau remplit la partie creuse.
Ne manquez pas la visite du Musée de l’île d’Oléron à Saint-Pierre ainsi que la citadelle du Château d’Oléron.

Stéphane Souchon, Vacances Charente-Maritime

Agissez !

Recommander ce reportage

Nous remonter une info

À proximité

Communes
Adresses
Reportages
Photos

Votre information concernant
Ile Oléron